La CNA apporte son soutien au Barreau de Grenoble

COMMUNIQUE

La CNA est profondément émue par le sort qui a été réservé à une avocate, Maître Estelle SANTONI, par le Procureur de Grenoble.

Cette avocate du fait de son état de grossesse et à l’appui d’un certificat médical, a fait solliciter par sa collaboratrice le renvoi d’une audience-fleuve en matière pénale à une autre audience, renvoi qui lui a été accordé par la juridiction.

Le Procureur l’a fait convoquer, ainsi que son médecin, par les services de police, dans le cadre d’une enquête pour faux, usage de faux et certificat de complaisance. Il n’a pu qu’être constaté que son état justifiait bien le report de l’audience, incapable qu’elle était de plaider le dossier.

Le Barreau de Grenoble, suite à cette attitude déviante du Procureur, s’est mis en grève.

La CNA apporte son soutien au Barreau de Grenoble.

Le comportement de ce procureur n’est pas admissible.

Compte tenu de la très légitime émotion de nos confrères grenoblois, du caractère extrêmement grave de la défiance, et de l’exigence collective que nous avons de défendre notre profession, 

La Confédération Nationale des Avocats appelle l’ensemble des Barreaux français à un mouvement de protestation devant les Palais de justice.

Elle demande au Conseil National des Barreaux de coordonner ce mouvement.

La Confédération Nationale des Avocats demande par ailleurs à Madame le Ministre de la Justice, Garde des Sceaux de condamner l’attitude du Parquet grenoblois.

Heidi RANçON-CAVENEL,
Présidente.

Louis-Georges BARRET,
Premier Vice-Président.

Paris, le 28 novembre 2012

Contact presse : 01 43 54 65 48

COMMUNIQUE

 

A peine un mois après le Bâtonnier SOLLACARO du Barreau d’Ajaccio, une avocate du Barreau de Marseille a été assassinée dans son Cabinet.

Maître Raymonde TALBOT a été retrouvée hier par son associé poignardée et égorgée.

Elle est connue de ses Confrères et des magistrats pour exercer sérieusement, avec conscience et probité son métier d’avocate, spécialisée en droit commercial, en droit des saisies immobilières et en droit de la famille et des personnes.

La Confédération Nationale des Avocats (CNA), fait part de son horreur face à ce crime odieux.

Décidément les dérives de notre société ne connaissent plus de limite.

Après le Préfet, l’élu, l’instituteur, l’ecclésiastique, voici que l’on s’en prend à nouveau à l’avocat.

Jusqu’où ira-t-on dans la transgression ?

Quelles que soient les motivations de ce meurtre, lorsqu’un avocat est assassiné c’est toute la profession qui est frappée et la démocratie qui est bafouée.

La CNA demande à la Chancellerie que les moyens les plus importants soient placés au service de l’enquête afin que les conditions de ce meurtre soient élucidées.

La CNA appelle à un mouvement national en guise de protestation et en soutien à Maître Raymonde TALBOT.

La CNA présente à la famille, aux proches de Me TALBOT et à l’ensemble des confrères du Barreau de Marseille, ses très sincères condoléances.

Heidi RANçON-CAVENEL
P
résidente.

Paris, le 1er décembre 2012

Contact presse : 01 43 54 65 48